DSC_0005

Le mois de novembre et le São Martinho ont frappé à la porte de l’ABP. Le vendredi 9, les châtaignes et le vin nouveau ont été offerts aux comadres et compadres - mais cela ne s'est produit qu'à la fin du repas de vendredi soir.

Le rendez-vous était prévue au restaurant "A Cumeada", à Champigny-sur-Marne, dans les locaux de Fernando Cândido, un entrepreneur qui a tout fait pour distribuer un peu du Portugal sur les terres gauloises: au début des années 60, il vendait déjà des produits (nourriture et boissons) qu’il a lui-même importé du Portugal. Cet homme connaissait tous les coins de la région parisienne où vivaient les Portugais et, petit à petit, avec sacrifice et volonté, il a créé un empire en France.

Il y a un peu plus d'un an, Fernando Cândido a pari de nouveau au Portugal en créant un restaurant avec des salles très bien décorées et un menu de haute qualité. Seule une grande salle manquait pour les mariages ou les grands groupes. Mais cette salle est arrivée et c'était l’ABP qui a eu l'honneur de la faire ses débuts.

Avant que le dîner ne commence, les membres de l'ABP Junior ont mis en vente les biscuits cuits la veille du repas chez la comadre Clotilde Lopes, qui les a accompagnés dans la préparation et la cuisson de ceux-ci au four à bois, comme autrefois. Le succès a été tel qu'en 15 minutes, les 150 biscuits ont tous été vendus.

Comme cela s'est déjà produit lors de nombreux repas de l'ABP, un buffet d'entrées et a été servi aux présents, qui ont pu déguster un grand nombre de plats traditionnels portugais accompagnés de diverses boissons.

Un très agréable moment de conversation a permis aux compadres d'échanger des opinions sur des événements d'actualité, comme le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, le 11 novembre, en présence du président de la République Portugaise, Marcelo Rebelo De Sousa. On ne peut oublier tous les enfants de la nation qui ont donné leur vie pour défendre la liberté, dont sept mille sont morts le 9 avril 1918 à La Lys, dans le nord de la France, jour qui a marqué notre histoire à toujours.

Après ce moment, les 120 compadres et comadres s'assirent pour déguster une morue à lagareiro divine. Seuls les concertinas jouant des modes traditionnelles ont obligé certains compadres à chanter et même à danser pour faciliter la digestion.

Les discours ont parlé des merveilles vues en Afrique du Sud et le voyage de Paris au Congrès qui a rendu hommage au compadre Durval Marques, en le nommant pour cette édition du Congrès Mondial des Academias do Bacalhau.

On a remercié également le compadre Mapril Baptista, qui a aidé l’ABP à ofrir et à légaliser la voiture adaptée à Joana Lopes Pereira, une fille handicapée qui habite au Portugal. Enfin, merci également au compadre Mario Martins qui, pour la sixième fois, transporte gratuitement les vêtements, les chaussures et les jouets pour le Portugal dans le cadre de l’initiative Roupa Sem Fronteiras. Cette année, Viana do Castelo et Cabeceira de Bastos prendront les dons.

Avant de finir le repas, les compadres et les comadres se sont réunis dans une grande chorale pour chanter la Marche des Academias.

Les prochaines réunions sont programmées les 1 et 2 décembre pour emballer les dons de Roupa Sem Fronteiras, et le 14 décembre aux Champs-Élysées pour le gala de fin d'année.