Histoire des Académies du Bacalhau

La première « Academia do Bacalhau », fruit d’une vieille et curieuse histoire d’amitié lusophone, est née en 1968 à Johannesburg, Afrique du Sud, où vivaient et travaillaient à l’époque environ un million de Portugais.

L’idée de création d’une telle Académie est apparue lors d’un dîner en l’honneur du journaliste Manuel Dias, envoyé spécial du journal « O Primeiro de Janeiro », en Mars 1968, à l’Hôtel Moulin Rouge, à Hillbroow, Johannesburg. Durant ce dîner, divers sujets ont été abordés notamment celui de la façon dont on devrait célébrer la fête nationale du Portugal, en Afrique du Sud. Partant de ce questionnement, quatre amis, parmi lesquels Durval Marques (actuel Président Honoraire des AB), décidèrent de créer l’Academia do Bacalhau de Johannesburg afin de promouvoir l’Amitié, la Portugalité ainsi que la Solidarité.

Suite à ce dîner historique, des réunions successives permirent l’établissement des principes et des règles de ce nouvel organisme et ainsi d’initier un mouvement dont les fondateurs ne soupçonnaient pas la portée. L’Academia do Bacalhau de Johannesburg fût inaugurée le 10 juin 1968, ayant comme président José Ataíde.

La première Académie créée au Portugal fut celle de l’Île de Madère. Actuellement, le mouvement est représenté, par 59 académies à travers le monde. Toutes les académies ont la même désignation, les mêmes objectifs, la même base de rencontre entre confrères et, globalement, le même mode de fonctionnement. Toutefois, chaque Académie est totalement indépendante.

Chaque année, un Congrès International des Academias do Bacalhau » est organisé dans un continent différent, par rotation. L’occasion de réunir les adhérents du monde entier. En 2015, cet événement eut lieu à Durban (Afrique du Sud), en 2016 à Estremoz (Portugal), en 2017 à Île Terceira (Portugal) et en 2018 à Johanesbourg (Afrique du Sud).

Questions / Réponses

****** POURQUOI REALISE-T-ON UN CONGRÈS DES ACADÉMIES ANNUELLEMENT ?

la réalisation de ces Congrès prend il est extrêmement important de internalisent et se sentir le vrai âme et la raison d'être des académies de morue dans le monde, parce que représentent signifie la consécration des principes qui a conduit les académies émerger dans d'autres latitudes. dans le cas d'un mouvement universel, 58 académies sont invités à rassembler dans Congrès mondial. l'événement annuel est un moment privilegiadoi à internalisent et se sentir le vrai âme des académies de morue dans le monde comme il représente la consécration de vitalité des principes qui ont été dans votre genèse, en plus de différents latitudes. sans statuts ou documents officiels que la liaison institutionnellement tandis que les associations, les académies de morue ont été statué sur plus de quatre décennies d'existence par les normes bien clair et ancré dans fidélité aux valeurs traditionnelles portugais. force et la vitalité caractéristiques des académies résider essentiellement dans l'esprit que Anima "les gens qui sait se sentent les gens» et qui conduit à répondre à locaux et mensuelle, ainsi que chaque année dans le Congrès mondial organisé, à son tour, en vertu d'un système rotatif et dans le but de antique, en contemplant ainsi toutes les villes en ce qui ont été créés et développer leur action dans différents pays. chaque membre du Congrès payé leurs frais de déplacement et hébergements, étant des académies seul responsable de l'organisation de l'événement. croissance soutenue des académies de morue sont clairement indicateur que l'esprit basilaire reste sont et prometteur, et l'avenir passe nécessairement par les jeunes portugais. voilà pourquoi essentiel que la même sens motivés pour rejoindre ce mouvement universaliste. cela a été en fait, le appelez-nous Congrès mondial. ces Congrès - qui reposent sur la présence de centaines de compadres et les femmes à venir des cinq coins du monde, mais aussi des entités officiel portugais et les pays d'accueil -, président et les délégués au courant des liens établis et les actes de solidarité effectuée pour plus d'un an d'activité, l'analyse en place, discuter et l'approbation des propositions pour améliorer le fonctionnement des académies et les grandes lignes des objectifs pour l'avenir. en plus de l'ordre du jour de travail, le Congrès guidé est parce qu'ils sont moments et des espaces conviviale comptage, le dernier jour, avec un dîner de gala dans lequel, en plus de le message d'adieu du président de l'Académie de l'organisation et de l'habitude de change prix, les compadres ont la possibilité de regarder un spectacle de variétés avec la danse et chant typique de la région ou pays d'accueil.

LE POURQUOI DU NOM “ACADEMIA DO BACALHAU”?

Le curieux nom d'Académie de morue peut conduire à des mauvaises déductions à propos de la nature et la genèse de ce mouvement. En effet, l'Académie n'a rien à voir avec une confrérie gastronomique autour de la morue, que ce soit dans leurs objectifs, ou même dans leurs principes directeurs. le choix du nom vient du lien commun qui apparaît dans la diaspora portugais et qui s’est installé pour des raisons logiques, affectives et historiques voir même culturelles, étant donné que, pour le portugais, la morue a été, est, et, sera symboliquement connue sous le nom "ami fidèle alors même qu’elle est présente dans une cuisine traditionnelle à la fois sur la table des pauvres comme dans sur celle des riches, et, est appréciée dans les menus de tous les jours comme pour les jours festifs.

La raison logique concerne le fait que l'Académie est un groupe de "fidèle amis", et le plus approprié et affectueux nom pour le baptiser ne pouvait pas être autres que l'Académie de la morue.

La raison affective provient du contexte de l'expatriation de la fondation de l'Académie de la morue. loin de la patrie, la morue appréciée dans des dîners et réunions entre portugais, elle atténue la distance pour tous ceux qui sont nostalgiques de leur cher Portugal.

La raison historique et culturelle à son tour, se réfère à l'importance de cet aliment, ce poisson bien conservé. Le fait que la morue soit très riche en protéines et quelle puisse être conservée pendant longtemps, a été un facteur déterminant dans la course pour le développement des civilisations au cours des siècles, déjà dans le moyen-âge, la morue a gagné une renommée alimentaire certaine et durable et que sa saveur soit meilleure que d'autres poissons salés.
Elle est ainsi devenue une ressource des gens pauvres et ce jusqu’à La deuxième guerre mondiale.

La relation intime que les portugais ont établis avec cet aliment remonte au douzième siècle, mais c’est surtout à l'époque des découvertes, en particulier au XVIe siècle, que la morue a été surnommée l'«ami fidèle ». Ce n'est donc pas un hasard en fait, si les portugais se sont appropriés du terme au fil du temps, dans différentes expressions, tels que : "étendre la morue» (serrer la main) ou «prendre un bacalhauzada" (prendre dans ses bras).
Il y a aussi ceux qui se moquaient en proclamant, "pour ce que tu es …une morue te suffit amplement" ou le temps ou "stupide comme une morue " qui représentaient des périodes bordées par les préjugés plus que par de bon goût, même si la délicatesse lors de bonne qualité, n'a jamais été un produit pas cher.

L’église catholique, elle aussi, a stimulé la vulgarisation de la morue, instituant un jour de jeûne. Comme le vendredi, durant les 40 jours du Carême, où il était interdit de manger des aliments "chauds comme la viande, et était seulement autorisé les aliments « froids » Comme le poisson. La viande était interdite les jours de jeûne la moitié de l'année, les jours de jeûne, seul était autorisée la morue salée et séchée. Toutes ces habitudes alimentaires ont fait de nous portugais, des grands amateurs de morue salée comme les autres peuples du sud, tels que nos voisins basques, les catalans français et les niçois et la population de certaines régions de l'Italie, et c’est également grâce à la morue que l’on a découvert dans les mers du nord en 1497, qu’il a été physiquement possible aux portugais de parcourir de telles distances, synonyme de découvertes jusqu’à là impossible.

Pour ces multiples raisons, lord de nos réunions organisées tous les mois, par toutes les académies de morue du monde, nous retrouvons le plus souvent possible dans le menu de la morue arrosée avec l'huile d’olive accompagnée d'un bon vin rouge portugais, qui à son tour est condition sine qua non pour le traditionnel et spécial toast académique, le Gavião de Penacho, enthousiaste et chaleureusement chanté par tous les compadres au début et à la fin des réunions, ainsi que pour honorer les invités et les entités officielles.

QUEL EST L’ORIGINE ET LA SIGNIFICATION DU "GAVIÃO DE PENACHO"?

L’authentique hymne de L’Academia , le Gavião de Penacho a été chanté pour la première fois lors d’une réunion
de l'Academia do Bacalhau de Johannesburg en 1969, année de la première visite en terre sud-africaine de la Chorale de l’Orfeão de l’Université de Porto, dont faisait partie un des fondateur et Compadre honoraire de toutes les Academias do Bacalhau Compadre Durval Marques.

Invitée par l'Academia do Bacalhau de Johannesburg, la Chorale de l’Université de Porto en visite en Afrique du sud, a eu immédiatement le sentiment d’être à la maison au milieu de tous les Compadres avec qui ils ont chanté le fameux Gavião de Penacho, externalisant de façon exubérante leur joie, la bonne humeur ainsi qu’une dose salutaire et universitaire irrévérence, s’encadrant parfaitement avec les politiques et les rituels adoptés rappelant par la même leurs propres raisons d’être.
Le Gavião de Penacho, fut ainsi importé par la Chorale de l’Orfeão de l’Université de Porto, et fait aujourd'hui partie intégrante du rituel des repas et Tertúlias des académies de morue du monde entier, il est à présent chanté au début et à la fin de ces événements, servant également à honorer certaines personnalités invités.

Au son de la cloche, le Président donne le ton, tous les Comadres et Compadres sont alors invités à se lever et à brandir un verre de vin rouge en chantant en chœur la chanson du Gavião de Penacho, à la fin de laquelle et après avoir bu tout le contenu suit un toast avec les verres vides et un chaleureux applaudissements.

****** COMMENT EXPLIQUER QU’UN MOUVEMENT CRÉÉ IL Y A CINQUANTE ANS A JOHANNESBURG SE SOIT DIFFUSÉ AVEC LE MÊME ÉTAT D’ESPRIT DANS LE MONDE ENTIER?

après la Fondation de l'Académie parent exactement en 1968, a commencé à la propagation de la ville principale de l'Afrique du sud, en particulier le cap, Durban, port Elizabeth, welkom, Pietermaritzburg, Pretoria, East London, rustenberg et plus tard le Swaziland et la Namibie, de plus en plus connu par les actions de la philanthropie, la solidarité et assistance moral et matériel qui a prêté à la portugais émigrant nécessiteux, mais aussi par la défense et de prestige de bonne nom Portugal et portugais, ainsi que la déclaration de nos valeurs historiques et culturels. nul ne semblait à ce que le voisin a donné et la chose importante a été mise au montant nécessaire pour que, par exemple, si elle pourrait prendre une Bourse d'études à un étudiant, un fauteuil roulant à un invalide, monétaire aider à une famille carenciada ou même si elles peuvent effectuer interventions chirurgicales, etc. cependant, comme avec d'autres académies de travail en Afrique du sud et après le 25 avril, a commencé à apparaître énorme cas vraiment spectaculaire que besoin d'aide immédiate, en particulier les familles compatriotes de Mozambique et Angola la recherche dans des conditions tragique et désespérée, la sécurité en Afrique du sud, portant souvent seulement vêtements que habillé et ont été reçues dans «les camps de réfugiés" que le gouvernement sud-africain mis à disposition. une telle situation l'origine que, dans la quatrième Congrès des académies de morue, tenue à Swaziland entre les jours 8 et 10 novembre 1974, a été la décision de créer en Afrique du sud société portugais charité - SPB ainsi que d'une Fédération qui pourraient venir ajouter toutes les organisations de la communauté portugais en Afrique. nous pouvons parce que envisager un jalon les plus pertinentes importance la création à la fin de 1975 et en Afrique du sud, la société portugaise de bienfaisance, ce qui a donné un grand soutien et payé aucune aide à des milliers de compatriotes de l'Angola et Mozambique et fondée plus tard, la maison à Santa Isabel à la périphérie de Johannesburg, ce qui est un merveilleux travail hôte à émigrants portugais de personnes âgées et qu'il est maintenant considéré comme l'un des meilleurs maisons de soins infirmiers en Afrique du sud. en ce qui concerne l'idée de ce Fédération il y a mentionné, jamais venu pour atteindre. il est nécessaire de tenir compte deux faits historiques qui a conduit universel ce mouvement: 25 avril 1974 et les changements politiques qui a eu lieu en Afrique du sud, LED que de nombreux des centaines de milliers de portugais quitter le continent africain pour des raisons de sécurité pour reconstruire leur vie au Portugal et d'autres pays pour ce monde out, mais qui porte sur votre cœur, l'esprit désintéressé de "académies de morue» et de cette façon, conjointement avec portugais déjà résidents dans ces pays, si fondée autres académies, dûment autorisés par appelé Académie parent Johannesburg, mais obéissant à tous à la même idées et les mêmes normes. et il était donc, volvidas cinq décennies cette institution véritablement portugais et en temps utile, baptisé Académie de morue, si universelle !

QUELS SONT LES SYMBOLES DES ACADEMIAS DO BACALHAU?

Comme toutes les institutions et les groupes, les Academias do Bacalhau ont des symboles identitaires des valeurs et principes propres au mouvement philanthropique véritablement portugais, aujourd'hui reconnu universellement.

• L’étendard, indiquant le nom d’origine de l'Académie et leur date de Fondation.
• Le diplôme, officialisant les Comadres et Compadres, signé au moins par le Président, le Secrétaire et le Trésorier.
• La carte de Comadre ou Compadre
• La cloche, seulement utilisée par le Président afin d'imposer l'ordre dans les dîners et les événements. Comme drapeau, le cloche est offert par l'Académie mère, dans la cérémonie d'ouverture officielle de chaque nouvelle Académie.
• L’insigne et la cravate, obligatoirement portés. Si les Comadres et les Compadres ne les utilisent pas une amende leur sera appliquée par "Carrasco" (bourreau), figure ayant un rôle actif dans la collecte de fonds au cours des dits événements.

POURQUOI APPELLE-T-ON « COMADRES » ET « COMPADRES » LES MEMBRES DES L’ACADEMIAS DO BACALHAU ?

Amalia Rodrigues, fut la première comadre (commère)
quel autre mot pourrait désigner aussi bien dans la langue portugaise, les liens de pure et sincère amitié qui unissent les membres de l’Academia do Bacalhau, que ceux de Compadre (compère) et Comadre (commère)?
Indépendamment du niveau social ou culturel de chacun, c’est la manière dont se traite les membres des Academias do Bacalhau dans les 5 continents, une manière simple, rurale et lusitanienne qui rappelle que le cœur n’a qu’une seule et même couleur et qu’il bat pour tous de la même façon.

Chaque citoyen du monde peut devenir compadre, tout simplement parce que les Academias do Bacalhau ne sont pas un ghetto. Nul doute pour les fondateurs que les membres devraient alors se nommer Compadres, comme si nous parlions d’un parrain, car après tout c’est ce nom que nous donnons, au Portugal, aux parrains de nos enfants et petits-enfants, leur donnant ainsi une tutelle morale envers eux et donc de les voir comme de "fidèles amis", qui, en l'absence des parents ou grands-parents, sauront conseiller et guider dans la vie nos êtres chers?

Maintenant, comme il y a des compadres, il y eu naturellement l’intégration de femmes qui depuis toujours, marquaient présence dans certains dîners et grands événements.
Tout d’abord, et pour les raisons déjà indiquées, les femmes ont été désignées par Comadres, mais par affinité, en supposant qu’elles ont été invitées et non comme des membres à part entière. En 2009, lors du Congrès mondial de Academias do Bacalhau qui se déroula dans la ville d'Afrique du Sud de Pietermaritzburg, et en raison d'une participation accrue des femmes dans l'activité régulière des Academias, a été officiellement et à l'unanimité créé le statut de Comadre à part entière et non plus seulement comme le simple fait d’être épouses de Compadres, invitées lors des événements des Academias. Les femmes en tant que Comadres à part entière, revendiquent leur statut, allant jusqu’à payer personnellement leurs cotisations annuelles, ayant également leur propre diplôme et carte, ou en d'autres termes, avoir les mêmes droits et devoirs des Compadres effectifs.

*****COMMENT ET QUAND S’EST FONDÉ LE MOUVEMENT DES ACADÉMIAS DO BACALHAU?

la première Académie de morue, a été le résultat d'une ancienne et curieux histoire de l'amitié lusófona, né près de 50 à Johannesburg, Afrique du sud, le cas au moment vécu et travaillé à propos de 1 million de portugais. l'idée de créer cette Académie est apparu dans un dîner offert en mars 1968 à l'hôtel Moulin rouge, dans hillbrow, Johannesburg, le journaliste Manuel jours de «O primeiro de janeiro " de Porto, qui à l'époque était en visite en Afrique du Sud et au cours de laquelle est discuté, entre autres questions liées à la communauté portugais, comme célébrer dans ce pays le 10 juin jour du Portugal et camões. étaient quatre amis, le eng.º José ataíde (fin et à l'époque administrateur délégué de sonarep), le Dr Ivo Monteiro (également la fin et à l'époque délégué icep), le Dr Rui pericão et le Dr durval marques aujourd'hui, président d'honneur de académies, ce qui en temps utile eu l'extraordinaire et heureux idée fondateurs de la "Académie de morue Johannesburg", à partir ainsi un mouvement qui leur propre fondateurs, jamais imaginé les répercussions de son existence et multiplication de la même dans le monde entier, et peut être comparer ce phénomène un gigantesque onde de choc dans le domaine de l'amitié, portugalidade et la solidarité sociale. après cette historique dîner, a eu lieu des réunions d'établir leurs principes et les normes et de mettre l'idée en mars. il était si, dans les 10 juin 1968, a eu lieu le premier dîner-tertúlia dans le restaurant "clé d'or" pour célébrer la première fois en Afrique du sud jour le Portugal et ouvert officiellement l'Académie de morue Johannesburg, aujourd'hui appelé "Académie mère", après avoir été le eng.º José ataíde son premier président